Parodies de Parolix, parodies de chansons, parodie
Parodies de chansons écrites Parodies de chansons interprétées Parodies de chansons en vidéo

238

114

37

Je mouille

  • Date de fin d'écriture : 19.11.2008
  • Titre original : Fernande
  • Artiste : Georges Brassens


   

Interprétations


La splash mix


Première interprétation de Mary Lolalor ma nouvelle partenaire de chant dont vous pouvez découvrir les parodies sur son espace Youtube




Pour télécharger ce trésor inestimable de la parodie
cliquez ici


La version originale


Pour ceux qui n'aiment pas les bruitages, voici la même parodie en version originale.




Pour télécharger ce trésor inestimable de la parodie
cliquez ici



Les paroles


Une manie de vieux garçonQuand je te vois bel étalon
Moi j'ai pris l'habitudeTu me troubles vraiment
D'agrémenter ma sollitudePour traduire mes sentiments (1)
Aux accents de cette chansonJe t'ai écris cette chanson


{Refrain}{Refrain}
Quand je pense à FernandeQuand je pense à ta bouille
Je bande, je bandeJe mouille, je mouille
Quand j' pense à FelicieQuand j' pense à tes abdos
Je bande aussiJe mouille par seaux (2)
Quand j' pense à LéonorQuand je pense à tout ton corps (3)
Mon dieu je bande encoreMon vieux je mouille encore
Mais quand j' pense à LuluMais quand j'pense à ton Q.I.
Là je ne bande plusBen là tout est fini
La bandaison papaMon pauvre Vendetta (4)
Ça n' se commande pas.T'es plus con qu'un anchois (5)


C'est cette mâle ritournelleC'est vrai t'es beau comme un camion
Cette antienne virileSexy et très viril
Qui retentit dans la guériteMais comment est-ce possible (6)
De la vaillante sentinelle.D'être à ce point aussi couillon ?


Afin de tromper son cafardTu voudrais bien un bel oscar
De voir la vie moins terneMais je suis désolée
Tout en veillant sur sa lanterneLe seul que tu peux espérer
Chante ainsi le gardien de phareC'est celui du plus grand connard


Après la prière du soirJ'ai bien tenté juste pour voir
Comme il est un peu tristeDe mettre des boules Quies
Chante ainsi le séminaristeMais quand j'ai regardé ta tête
A genoux sur son reposoire.J'ai vu l'air niais de ton regard


A l'Etoile où j'étais venuTu as là-haut un tel bordel
Pour ranimer la flammeTu es dans un tel drame
J'entendis ému jusqu'au larmesQue face à toi même Van Damne
La voix du soldat inconnu.Passerait pour un prix Nobel


Et je vais mettre un point finalAu fait mon beau je t'ai pas dit
A ce chant salutaireJe voudrais t'inviter
En suggérant au solitaireAvec des amis pour dîner
D'en faire un hymme national.Dis-moi, t'es dispo mercredi ?


Précisions / Variantes

  • (1) ou Et pour traduir' mes sentiments
  • (2) Spéciale dédicace à toutes les femmes fontaines !
  • (3) ou Quand je pense à ton beau corps
  • (4) ou L'excitation mon gars
    Ca n'se commande pas
  • (5)
  • (6) ou Mais dis-moi comment c'est possible

Vos appréciations

Moyenne : 8.4/10


Ces textes sont mis à disposition sous contrat Creative Commons
Parolix © 2007 - Tous droits réservés - parolix@parolix.net