Parodies de Parolix, parodies de chansons, parodie
Parodies de chansons écrites Parodies de chansons interprétées Parodies de chansons en vidéo

238

114

37

Naturel

Parolix
  • Date de fin d'écriture : 28.8.2007
  • Titre original : Gabrielle
  • Artiste : Johnny Hallyday


   

Les paroles


Gabrielle, tu brûles mon espritNaturel, c'est un style de vie
Ton amour étrangle ma vieUn retour aux valeurs pardi ! (1)
Et l'enfer, devient comme un espoirEt l'enfer se termine le soir
Car dans tes mains je meurs chaque soirQuand j'enlève ô bonheur mon slibar
Je veux partager autre chose que l'amour dans ton litJe peux retirer cette chose qui entoure mes parties
Et entendre la vie et ne plus m'essouffler sous tes crisSans attendre je sautille, je suis nu, je renais, je revis
Oh fini... fini pour moiOh je suis… je suis à poil
Je ne veux plus voir mon image dans tes yeuxJe ne veux plus voir de textile sur ma queue


{Refrain}{Refrain}
Dix ans de chaîne sans voir le jour Quand ma quéquette veut voir le jour
C'était ma peine forçat de l'amourJe la libère des chaînes qui l'entourent
Et bonne chance à celui qui veut ma place (oui ma place)Et puis je danse excité devant ma glace (oui ma glace)
Dix ans de chaîne sans voir le jour Quand ma quéquette veut voir le jour
C'était ma peine forçat de l'amourJe la libère des chaînes qui l'entourent
J'ai refusé, mourir d'amour enchaînéEt je voudrais courir dans l'bourg à oilpé


Gabrielle, tu flottes dans mon cœurNaturels, nous sommes tes sauveurs
C'est une illusion de douceurEt nous t'accueillons de bon cœur
Et tu chantes, c'est la voix d'une enfantSi ça t'chante, retire tes vêtements
Avec laquelle tu glaces mon sangOn te fera une place mon grand (2)
Je veux t'expliquer tu confonds et le jour et la nuitTu peux nous montrer ton p'tit fion tous les jours c'est permis
Je veux t'approcher, mais tu tournes le dos et tu t'enfuisTu peux te frotter sur nos meubles et nos poufs oui vas-y
Oh sais-tu vraiment ce que tu veux faireNe fais pas l'enfant mets-nous tout à l'air
Je ne serai plus l'esclave de ta chairLibère ton corps il étouffe sans air (3)


{Refrain}{Refrain}


J'ai refusé, mourir d'amour enchaînéEt je voudrais courir dans l'bourg à oilpé
(ad libitum)(ad libitum)


Précisions / Variantes

  • (1) ou aussi
  • (2) ou vraiment pour que la parodie s'adresse à une fille
  • (3) ou il trop besoin d'air

Vos appréciations

Moyenne : 8.35/10


Ces textes sont mis à disposition sous contrat Creative Commons
Parolix © 2007 - Tous droits réservés - parolix@parolix.net