Parodies de Parolix, parodies de chansons, parodie
Parodies de chansons écrites Parodies de chansons interprétées Parodies de chansons en vidéo

238

114

37

Lotion capillaire

  • Date de fin d'écriture : 22.3.2007
  • Titre original : Chanson populaire
  • Artiste : Claude François


   

Vidéo


Interprétation


Lotion capillaire


Nouvelle interprétaion Thierry Papythilut, mon cloclo de classe mondiale




Pour télécharger ce trésor inestimable de la parodie
cliquez ici



Les paroles


La pendule de l'entréeMes gélules n'ont rien fait
S'est arrêtée sur midiC'est une vraie tragédie
A ce moment très précisEt j'ai vraiment du souci
Où tu m'as dit: 'Je vais partir'Je t'interdis d'oser en rire
Et puis tu es partieJe suis anéanti
J'ai cherché le reposJ'ai cherché dans des pots
J'ai vécu comme un robotDes remèdes radicaux
Mais aucune autre n'est venueMais aucun d'eux n'est parvenu
Remonter ma vieA changer ma vie


Là où tu vasEt j'en suis là
Tu entendras j'en suis sûrComme une affreuse créature
Dans d'autres voix qui rassurentUne erreur de la nature
Mes mots d'amourJ'appelle au secours
Tu te prendrasNe rigole pas
Au jeu des passions qu'on jureC'est pas facile je te jure
Mais tu verras d'aventureJe deviens fou, je sature
Le grand amourJe crie au secours


{Refrain}{Refrain}
Ça s'en va et ça revientSur le crâne j'ai plus rien
C'est fait de tout petits riensI'm'faudrait un truc de bien
Ça se chante et ça se danseQui replante dans tous les sens
Et ça revient, ça se retientDes poils pubiens des poils de chiens
Comme une chanson populaireComme une lotion capillaire
L'amour c'est comme un refrainC'est lourd et surtout ça craint
Ça vous glisse entre les mainsJe désire un bon machin
Ça se chante et ça se danseQui replante dans tous les sens
Et ça revient, ça se retientDes poils pubiens des poils de chiens
Comme une chanson populaireComme une lotion capillaire
Ça vous fait un cœur tout neufÇa me fait une tête d'œuf
Ça vous accroche des ailes blanches dans le dosJe suis plus moche qu'les niais qui hantent les commandos
Ça vous fait marcher sur des nuagesÇa me fait une tête en cours d'ouvrage (1)
Et ça vous poursuit en un motEt je fais s'enfuir les corbeaux


Ça s'en va et ça revientSur le crâne j'ai plus rien
C'est fait de tout petits riensI'm'faudrait un truc de bien
Ça se chante et ça se danseQui replante dans tous les sens
Et ça revient, ça se retientDes poils pubiens des poils de chiens
Comme une chanson populaireComme une lotion capillaire


Toi et moi amoureuxElles me voient, lèvent les yeux
Autant ne plus y penserEt puis se mettent à pouffer
On s'était plu à y croireY'en a une qui l'autre soir
Mais c'est déjà une vieille histoireM'a proposé une moumoute noire
Ta vie n'est plus ma vieJe prie Saint Calvitie
Je promène ma souffranceEt j'appelle sa clémence
De notre chambre au salonJ'ai déjà eu l'air d'un con
Je vais, je viens, je tourne en rondRuiné par Saint FaceDeBourgeon
Dans mon silenceL'adolescence


Je crois entendreJe ne demande
Ta voix tout comme un murmureQu'à oublier je t'assure
Qui me disait je t'assureMais quand je vois ma coiffure
Le grand amourJe crie au secours
Sans t'y attendre Et j'appréhende
Viendra pour toi j'en suis sûrQu'en regardant ma toiture
Il guérira tes blessuresJ'y vois comme une tonsure
Le grand amourJe crie au secours


{Refrain} (ad libitum){Refrain} (ad libitum)


Précisions / Variantes

  • (1) de nécrophage

Vos appréciations

Moyenne : 7.37/10


Ces textes sont mis à disposition sous contrat Creative Commons
Parolix © 2007 - Tous droits réservés - parolix@parolix.net